La microkinésithérapie, pour effacer les traumatismes enregistrés dans notre corps

b24839396a9fd20c5310e4409335cfa0_large

Aujourd’hui, je vais parler d’une médecine douce qui n’est pas encore très connue : la microkinésithérapie. J’ai personnellement consulté une microkinésithérapeute à plusieurs reprises, donc je peux expliquer de quoi il s’agit, comment se déroule une séance et les bienfaits que cela peut apporter.

Tout d’abord, voici une définition théorique et résumée de la microkinésithérapie, tirée du site microkinesitherapie.com :

Le corps humain, comme tout organisme vivant, est conçu pour s’adapter, se défendre et se réparer en cas de malaises ou d’agressions traumatiques, émotionnelles, toxiques, virales, microbiennes ou environnementales. Lorsque l’agression est supérieure aux possibilités de défense de l’organisme, la vitalité du tissu corporel concerné va être altérée. Il y a « mémorisation » de l’agression. La modification de la vitalité tissulaire peut faire apparaître différentes manifestations locales ou à distance.

Par une technique micropalpatoire manuelle spécifique, la microkinésithérapie va chercher les traces laissées par ces agressions dans les différents tissus de l’organisme. Son action consiste à effectuer manuellement des actes stimulant les mécanismes d’autocorrection afin d’éviter la dégradation des tissus et d’en rétablir leurs fonctions. Les mains du praticien mobilisent et stimulent les différents tissus en fonction du type d’agression.

Cette technique est applicable à tous les âges de la vie, dans un but thérapeutique ou préventif.

Ainsi, la microkiné s’adresse vraiment à tout le monde : aux enfants aussi bien qu’aux adultes, aux bébés, aux adolescents, aux personnes âgées … et même aux animaux !

Peu importe notre vécu, nous avons tous des casseroles que l’on traîne, des traumatismes que le corps a gardé en mémoire, alors même que notre mémoire a occulté ces souvenirs douloureux.

La microkinésithérapie vise à retrouver ces traumatismes enregistrés dans le corps, vestiges de somatisations anciennes. Puis, par le biais de gestes précis et de petites pressions peu marquées, le praticien va activer l’évacuation de ces traumatismes.

Je vais donc décrire dans les grandes lignes le déroulement d’une séance de microkinésithérapie, telle que je l’ai vécue. Il peut peut-être y avoir quelques différences entre les praticiens, mais je pense que dans l’ensemble la méthode reste sensiblement la même.

1) Déroulement d’une séance de microkiné.

Une séance dure environ 30 minutes.

Le praticien nous demande le motif général de notre visite. Puis, il nous fait nous allonger, et enlever uniquement nos chaussures et une éventuelle écharpe. Pas besoin d’enlever son pantalon ou son haut, le microkinésithérapeute perçoit à travers les vêtements, à condition que ceux-ci ne soient pas trop épais (ne pas y aller avec un gros pull en laine, quoi).

Ensuite, il passe ses mains à différents endroits de notre corps, et dès qu’il sent une sorte de « nœud » dans les tissus vitaux, il appuie légèrement pour nous indiquer ce nœud. A certains endroits, on sent vraiment que les tissus sont noués ; par exemple, il peut y avoir un tel nœud en-dessous de l’épaule gauche, mais aucun nœud au même endroit symétriquement en-dessous de l’épaule droite.

Juste après avoir repéré cette « cicatrice » enregistrée dans une partie du corps, le microkinésithérapeute retrouve la date approximative où a eu lieu la somatisation due à un événement vécu comme traumatisant par le corps et l’organisme. Apparemment, la précision de cette date serait de +/- 3 mois pour les dates anciennes, et à la semaine près pour les dates récentes. Par exemple, le praticien va nous demander alors : « Que s’est-il passé il y a un mois et demi ? » (date récente), « Que s’est-il passé à l’automne 2002 ? » (date ancienne), ou encore « Que s’est-il passé à l’été 1977 ? » (date très ancienne). Parfois, il peut arriver que le microkinésithérapeute retrouve même des traumatismes datant d’avant notre naissance ; ce sont alors des traumatismes vécus par nos parents voire nos grands-parents, qui nous ont été transmis selon la dynamique transgénérationnelle.

Il faut donc aller à une séance de microkiné avec toute sa mémoire (ou presque) ! Cela dit, si on ne se souvient pas des dates demandées sur le moment, ce n’est pas grave : on pourra y réfléchir à tête reposée les jours ou les semaines suivant la séance.

Pour ce faire, la praticienne que j’ai vue note les dates associées à une somatisation et à l’événement traumatique sur un papier qu’elle nous remet à la fin de la séance. L’événement traumatique, c’est nous qui devons le retrouver. Le microkinésithérapeute retrouve les dates et les somatisations liées, par simple micropalpation. D’ailleurs, au début de la séance, il ne nous fait pas d’interrogatoire pour savoir nos antécédents de santé, notre vécu … etc le microkinésithérapeute n’a pas besoin de savoir tout ça pour retrouver les traumatismes.

Voilà un extrait du papier que l’on garde après la séance de microkiné (cette présentation varie probablement selon le praticien) :

Microkiné2

Il y a sur le reste de la feuille, des espaces intitulés Symptôme n°…, au final la microkinésithérapeute répertorie +/- cinq symptômes par séance. Pour chaque espace Symptôme n°… :

  • La première ligne est pour la somatisation associée ; par exemple, dépression, stress, anxiété, angoisses, troubles du sommeil, boutons
  • La ligne événement indique si le traumatisme a été subi ou généré, rapide ou lent ; dans l’exemple de la photo, il a été généré et lent.
  • La ligne arrivé il y a indique la date approximative de l’événement traumatisant et de son enregistrement dans l’organisme ; par exemple, arrivé il y a 14 ans (début 2001).
  • La petite flèche  pointe l’espace où la microkinésithérapeute note l’événement dont on vient de se souvenir vu la date qu’elle nous a donné, ou alors nous pouvons le noter après la séance si on ne s’en rappelle pas sur le moment.

L’espace Cas particuliers est constitué de deux parties :

  • La ligne difficulté à accepter une nouvelle situation éprouvée il y a indique une résistance enregistrée dans les tissus d’une partie du corps, que la praticienne peut dater, mais pour laquelle le corps n’a pas enregistré de somatisations particulières.
  • La ligne problème d’élan vital indique un « gros boulet » (selon les dires de la praticienne 😀 ), que l’on traîne depuis souvent de nombreuses années et qui nous ralentit dans notre vie … d’autres appellent ça une « casserole ». Par exemple, ça pourrait être un traumatisme vécu dans notre prime enfance (entre 0 et 3 ans), dont on ne se souvient même pas car la mémoire à cet âge-là n’est pas encore fonctionnelle. Seuls nos proches peuvent nous raconter ce souvenir difficile, nos parents par exemple. Et bien, le microkinésithérapeute peut nous aider à régler ce problème d’élan vital en évacuant cette cicatrice invisible mais lourde à porter.

Enfin, une fois la cicatrice invisible retrouvée, que le patient ait réussi ou non à l’associer à un événement précis, le microkinésithérapeute effectue un geste avec sa main pour « réactiver » ce traumatisme enregistré. Dans les jours suivants la séance, cette blessure invisible sera éliminée par l’organisme, totalement ou en partie.

2) Après la séance de microkiné.

Pendant les trois jours qui suivent la séance, il ne faut pas faire d’activité sportive ou physique, et boire beaucoup d’eau (plus qu’à notre habitude). Le praticien le rappelle à la fin de la séance. Cela permet aux « cicatrices » de s’éliminer plus facilement.

Après certaines séances, il est possible de ressentir une grande fatigue le jour même ou que les symptômes chroniques (maux, douleurs) s’accentuent suite à la séance. … c’est bon signe, cela signifie que le corps réagit au traitement effectué pendant la séance. Ces symptômes vont progressivement disparaître les jours suivants, si la séance de microkiné a été favorable.

Pour ma part, j’ai fait une première séance de microkiné suite à laquelle je n’avais pas ressenti de fatigue particulière ; cette séance m’avait aidée, mais je ne voyais pas totalement d’amélioration. J’ai refait une autre séance de microkiné cinq mois plus tard ; cette fois, j’ai ressenti un grand épuisement le soir même de la séance qui avait eu lieu le matin. La microkinésithérapeute m’a expliqué que dans mon cas, deux séances avaient été nécessaires car il y avait beaucoup de traumatismes à évacuer : une première « couche » lors de la première séance, puis une deuxième « couche » lors de la deuxième séance.

Ainsi, la praticienne m’a dit qu’en général, elle préconise à un patient une seule séance, puis de voir ensuite s’il voit une amélioration. Le cas échéant, une deuxième séance s’avère nécessaire pour pouvoir évacuer tous les traumatismes enregistrés dans le corps. Dans des cas plus rares, une troisième séance peut être envisagée, mais pas plus. En outre, il faut savoir que deux séances de microkiné doivent être espacées d’au moins un mois, pour laisser le temps à l’organisme de traiter les informations de la première séance.

Par contre, si un microkinésithérapeute vous programme dix séances à la suite, c’est probablement un charlatan ! Sachant qu’une, voire deux ou trois séances maximum suffisent. La microkinésithérapie dans la pratique n’a rien à voir avec la kinésithérapie, malgré que les noms se ressemblent et que ce sont souvent des kinésithérapeutes qui se spécialisent dans la microkinésithérapie (mais il peut aussi y avoir des médecins généralistes ou tout autre professionnel de santé préalablement diplômé).

J’ai lu sur le site officiel de la microkiné qu’on peut ensuite éventuellement faire une visite d’entretien une fois par an, mais plus serait inutile.

3) Bienfaits de la microkiné.

Une chose est sûre, c’est que je recommande vraiment la microkiné à tout le monde sans exception, peu importe votre vécu. Mais dans le cas de victimes de violences psychologiques et/ou physiques – victimes de pervers narcissiques ou autre profil pathologique, je pense qu’il y a déjà quelques traumatismes à traiter en microkiné rien que par rapport à ce vécu, sans parler de tout ce qu’il s’est passé dans votre vie avant ou après. Pour mon cas personnel, cela a été édifiant : la microkinésithérapeute a retrouvé plusieurs cicatrices invisibles liées à mon vécu auprès de ce charmant personnage qui a été mon petit ami.

Pour terminer, voici la liste des microkinésithérapeutes agréés et membres de l’association ACDM (Association Centre de Diffusion de la Microkinésithérapie) : http://www.acdmicrokinesitherapie.fr/membres.php

Si la microkiné vous intéresse, vous pourrez trouver un praticien proche de chez vous. Pour ma part, c’est par le bouche à oreille que j’en ai entendu parler il y a plusieurs années, et je connais plusieurs personnes parmi mon entourage proche qui sont allées voir la même microkinésithérapeute que moi : toutes en ont été très satisfaites au final, car elles ont toutes ressenti une amélioration de leur état physique. Pour une de ces personnes, la microkiné a même permis de faire disparaître une douleur chronique qu’aucun autre médecin ni spécialiste n’avait pu soigner auparavant.

Dans mon cas personnel, je dois dire que la microkiné a joué un rôle important dans ma prise de conscience vis-à-vis de la relation toxique que je vivais avec le charmant personnage furtivement évoqué ci-dessus. Pourquoi ? Parce que lors de la première séance de microkiné, j’ai peu à peu retrouvé la mémoire des événements traumatisants que j’avais subis en présence de cette personne (violences matérielles surtout), et que mon cerveau en amnésie partielle avait volontairement occultés. Mais mon corps, lui, s’en souvenait très bien.

Nous vivons chacun bien plus de micro-agressions qu’on ne l’imagine, mais notre mémoire a vite fait de les refouler et de les reléguer dans notre inconscient. Or, notre organisme enregistre et imprime ces violences directement dans notre corps, qui les exprimera tôt ou tard sous forme de maux, à défaut de mots … quand on dit que le corps parle, ce n’est pas une légende, c’est bien vrai ; et c’est souvent dans les périodes difficiles qu’on le réalise enfin.

1773-600x420Ainsi, les médecines douces et thérapies complémentaires comme la microkinésithérapie peuvent nous aider à soulager notre organisme si encombré par le négatif que nous nous sommes imposé depuis tant d’années.

N’hésitez pas à commenter, si vous avez déjà fait une ou plusieurs séances de microkiné, ou si vous n’en avez jamais fait mais que cela pourrait vous intéresser.

Liens utiles, m’ayant inspirée et pour en savoir plus  :

Le site « officiel » de la microkinésithérapie : http://www.microkinesitherapie.com/fr/

Le site de l’ACDM : http://www.acdmicrokinesitherapie.fr/

Publicités

20 réflexions sur “La microkinésithérapie, pour effacer les traumatismes enregistrés dans notre corps

  1. Article très intéressant qui donne envie de s’y mettre. Bien vu l’annuaire des praticiens, jai pu noter deux numéros que je ne manquerai pas d’appeler.
    Il est clair que les pn plus que quiconque laissent des traces de douleur dans notre corps, car il « engrame » (mémorise dans les cellules) le vecu emotionnel, et les persécuteurs sont les pro pour placer l’autre dans un fort emotionnel.
    Pour ma part je vais faire des séances, merci d’en avoir parlé. Je remettrais un commentaire ici pour raconter ce que ca a changé en moi.

    Aimé par 1 personne

    • Très bien si mon partage vous a donné envie d’essayer la microkinésithérapie. L’annuaire de l’ACDM regroupe tous les praticiens référencés, c’est vrai qu’il est utile. Normalement, comme je l’ai écrit, une à deux séances suffisent. Deux séances si on a pas mal de blessures psychologiques enregistrées en nous, trois séances dans des cas plus rares. Et toujours espacées d’au moins un mois. Oui, n’hésitez pas à faire un retour après la première séance 🙂 en général, on peut ressentir des effets tels qu’une grande fatigue dans la journée ou les jours suivants.

      J'aime

      • Bonjour et merci pour votre article.
        Je découvre la ici même une nouvelle thérapie qui me donne envie de guérir mes mots.
        Rare sont les fois où je m’ouvre à exprimer et mettre des mots sur ce mal être.
        J’ai 26 ans et depuis l’enfance je suis violentée par tous les hommes que j’ai pu aimé cadre mon père frère et mari *je le suis mariée jeune cela était une fuite en avant de mon contexte familiale ou je subissait également trop de violence autant phisique que psychique ainsi que ma mère et mon frère.
        Aujourd’hui un enchaînement me fais penser que se sont des mémoires transgénérationnelles qui rejouent.
        Aujourd’hui je dois couper ce cordon car il m’empoisonne la vie.
        Auriez vous des recommandations de praticiens en région parisienne.

        Je recherche de l’aide éperdument.
        Merci par avance même si vous n avez pas de recommandation merci de m’avoir lu jusqu’au bout.
        C est la première fois en 26ans que j’arrive à écrire ce mal être.
        J’ai tout garder depuis toujours par fierté et pour mon ego.
        La petite guerrière que je suis est aujourd’hui une femme en pleine reconstruction et cela est un passage obligé pour mon avenir.

        Merci

        J'aime

        • Bonsoir,

          Je suis désolée d’avoir mis du temps à répondre, mais sachez que je donne toujours une réponse aux commentaires sérieux.
          Je ne suis pas de la région parisienne, mais vous pouvez trouver les coordonnées de plusieurs praticiens en microkiné en suivant le lien de l’annuaire de l’ACDM que j’ai mis dans cet article.
          Bravo d’avoir osé parler de votre expérience.
          Je vous souhaite beaucoup de courage, ayez confiance en vous et en l’avenir, et prenez soin de vous. Là est toute la clé pour s’en sortir.

          J'aime

  2. Bonjour. J’ai lu votre article il y a quelques minutes. Je m’y suis intéressé car on m’a beaucoup parlé de ce praticien dont j’ignorais la connaissance avant. Je voulais vous demander, par votre expérience si uellene visite chez celui-ci pourrait être bénéfique. Je vous explique un peu mon histoire. Il y a 1 an et 1 mois, je travaillais à Cora (magasin) pour mon stage de BTS. J’avais des horaires un peu dures (5h-12h) et assez physique (port de charges lourdes). De plus j’étais en situation très instable avec ma petite amie (qui m’a lâché depuis). Sur la fin de mon stage j’ai eu comme un électrochoc, une sorte de coup de jus quand je respirais au niveau de mon sternum. 1 semaine s’est passé et après, dès lorsque je veux prendre une inspiration profonde je suis bloqué … Comme si je manquais d’air. J’ai déjà fait beaucoup d’examens (scanner thoracique avec injection, radio pulmonaire, 3 prises de sang, électro cardiogramme) Rien absolument rien. Voilà j’espère que vous m’apporterez des réponses dans la mesure du possible …

    J'aime

    • Bonsoir Guillaume,

      Même sans trop connaître votre histoire, je ne peux que vous recommander d’aller consulter un(e) microkiné 🙂 je le conseillerais à tout le monde, du moins à ceux comme vous qui s’y intéressent ; la séance sera d’autant plus profitable.
      Dans votre cas vous avez déjà fait des examens médicaux, donc la microkiné pourra vous donner une autre approche plus psychosomatique de vos soucis de santé. Vous n’aurez peut-être pas toutes les réponses à vos questions tout de suite, mais vous verrez que vous avancerez tôt ou tard suite à cette séance.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres interrogations 🙂

      J'aime

  3. bonjour je souffre d’anxiété géréralisée depuis quatre ans et j ai essayé presque toutes les thérapies en plus d’un traitement médicamenteux sans résultats. quelqu’un nous a indiqué la microkiné
    j ai donc fait une première seance le 16 aout j ai été très fatigué les premiers jours puis il y a eu de l amélioration beaucoup plus d’énergie et plus aucune crises d’ angoisse . j ai fait une seconde seance le26 septembre et la les crises sont ressorties de plus belles et je me sens
    anxieux et le moral baisse .je ne comprends pas la raison. je doit faire une troisieme séance
    debut novembre .je pensais qu à la deuxieme cela irait encore mieux.
    quel est votre avis

    J'aime

  4. bonjour je souffre d’anxiété généralise depuis 4 ans j’ ai essayé presque toute les thérapies sans grand resultat .j’ai aussi un traitement medical.
    quelqu’un nous a indiqué la microkiné j’ai fais une première séance mi aout . les trois premiers jours j’etais complettement abbatu et puis j’ai retrouvé de l’énergie et les crises d’angoisse ont disparues. je fais une seconde séance fin septembre et cette fois ci je n’ai plus d’énergie et les crises d’angoisse reviennent sans arrèt. je ne comprends pas ce qui se passe. je dois faire une
    troisieme séance debut novembre j’éspere que ce sera mieux .avez vous une explication.

    J'aime

    • Bonsoir,

      Le fait que vous vous soyez senti très fatigué juste après la première séance puis plus serein ensuite, est tout-à-fait normal. Le praticien a sûrement réactivé des énergies qui étaient bloquées dans des nœuds précis, donc re mobilisé votre énergie vitale.
      Par contre, l’idée qui me vient en tête en vous lisant est que les 3 séances à un ou 2 mois d’intervalle peuvent paraître un peu rapprochées. C’est peut-être cela qui ne vous a pas convenu, c’était peut-être trop tôt pour y retourner en septembre. Parlez-en au praticien, dites-lui que la 2ème séance a été plutôt négative pour vous. Celui-ci est bien répertorié dans l’annuaire de l’ACDM (que j’ai mis en lien dans cet article) ?

      La lumière effraie les vampires.

      J'aime

  5. Bonsoir, je tombe sur vos articles qui sont très intéressants compte tenu de mon problème. Plusieurs personnes me conseillent de m’orienter vers un microkiné. En effet, je souffre de douleurs dentaires atroces depuis maintenant 7 mois suite à une extraction d’une dent de sagesse du bas. Pour soulager mes douleurs, on m’a arraché 2 dents en plus….J’ai rencontré des dentistes, des stomatologues, neurologue. A ce jour, je suis dans le désarroi !!! aucun médicaments ne me soulagent… donc je souhaite m’orienter vers un microkiné !! On m’a conseillé le docteur Vincent Maleville à VALLON PONT D’ARC (07). J’habite dans le Gard. Qu’en pensez vous ? Je souhaite me sortir de cet enfer….

    J'aime

    • Bonsoir,

      Je pense que d’après votre cas, vous pouvez sans problème essayer la microkiné. Cette médecine peut aussi bien soulager des douleurs physiques que d’aider à avancer à propos ses problématiques personnelles.
      J’ai déjà parlé avec des personnes ayant des douleurs chroniques. Après une séance de microkiné, au bout de plusieurs jours/semaines, elles ont senti une nette amélioration.
      Dans tous les cas, la microkiné aura un effet, et à mon avis, ça ne peut pas faire de mal 🙂

      La lumière effraie les vampires.

      J'aime

  6. Petit commentaire de soutien au(x) modérateur(s) de ce site, vous faites du beau travail de réponses constructives aux personnes dans le besoin, de ce que j’ai pu voir. Chapeau bas, de nombreuses personnes doivent vous en être très reconnaissant, et je me fais le porte parole pour les remerciés chaleureusement à leurs places. Mis à part cela, j’ai moi aussi été voir un microkiné, il y a 2 jours, parce que j’ai subis, et surtout je me suis laissé subir des manipulations verbales à répétitions, (perverse narcissique) à longueurs de journée pendant plusieurs mois et je recommande plus que vivement la consultation d’un micro-kinésithérapeute pour toutes personnes ayant eux de genre de problèmes, en autre. Puisque ma consultation c’est déroulé il y a 2 jours je ne peux pas vraiment parler de changements concrets, mais néanmoins, je tiens à signaler que je remarque un net progrès de mon état mental, j’ai donc subis une légère fatigue le soir du jour J, puis j’avais une sensation d’avoir la tête « chamboulés » ( tête lourde ), mais mise à part ça rien d’autre de flagrant à noter,

    Petite question, est ce que les progrès d’un état psychique comme physique par exemple, s’amélioreraient durablement pendant le mois qui suit la séance ? Mon état cérébral était vraiment pas bon du tout du tout. je sens un net changement depuis ma consultation mais j’ai du mâl à avoir confiance en mon complet rétablissement …

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour,

      Merci pour votre retour et vos compliments, votre commentaire me fait plaisir. J’essaie de faire au mieux quand je réponds, ces derniers temps j’ai pris du retard dans mon blog mais je n’ai jamais oublié ce blog ni ses lecteurs.
      Votre témoignage à propos de la microkiné est très utile, pour ma part j’ai aussi ressenti une grande fatigue après une séance, donc cela est normal. C’est sur le long terme cependant qu’on remarque des changements et une amélioration.
      Je confirme, lorsqu’on a vécu une relation compliquée, la microkiné peut être bénéfique, clairement.
      Depuis le temps que vous avez laissé ce commentaire, peut-être que vous avez pleinement ressenti les bienfaits de cette séance ? En un mois, je pense qu’on peut voir une amélioration.

      La lumière effraie les vampires.

      J'aime

  7. Bonjour
    Nous sommes dimanche et je suis allee voir un microkiné jeudi dernier sur les conseils d une personne que je connais
    Suite a cette seance qui s est deroulee comme vous l avez racontee j ai ressenti une grosse fatigue et j ai toujours mal …..c est normal je le sais…..c est un peu mon dernier recours pour mes problemes de santé
    Il m a dit de revenir si besoin mais qu il fallait attendre environ 3 semaines pour en voir les effets et il a été clair aussi en me disant que parfois ca pouvait ne pas marcher
    Donc j attends maintenant et je croise les doigts!

    Aimé par 1 personne

  8. Bonjour,
    J’aimerais savoir si quelqu’un a déjà fait appel à de la microkiné pour des vertiges (examens orl, irm parfaits). Si oui, sous quels délais les symptômes peuvent partir ? Merci d’avance

    J'aime

    • Bonjour,

      J’ai deja eu des vertiges mais je n’ai pas essayé de les traiter avec de la microkiné, cela dit je pense que c’est une bonne idée d’essayer. Surtout que je sais que les médicaments chimiques ne sont pas toujours efficaces contre les vertiges.
      Si vous essayez, n’hésitez pas à écrire un retour pour savoir si ça a soulagé vos symptômes.

      La lumière effraie les vampires.

      J'aime

  9. Bonjour
    Cet article est très intéressant.
    Je suis passée également par la rencontre d’un manipulateur pervers et narcissique. Avec en accompagnement des violences physiques. Et maintenant physiques et morales.

    Avec ce « charmant » monsieur j’ai eu une petite puce de 4 ans et demi.
    J’ai réussi à lui échapper il y a 3 ans depuis l’enfer continue et ma fille subit également cet enfer pas physiquement mais psychologiquement.

    J’ai décidé de faire une séance de micro kine il y a 2 jours. Et j’ai pris rdv pour ma puce quand elle reviendra de chez son père.

    Depuis cette séance, je cumule grosse fatigue petite déprime. Maux de tête douleur dans le haut du dos.
    Je me doute que tout cela est normal. Mais c’est assez perturbant.
    Il m’a trouvé énormément de point bloqué. Et même un événement qui remonte à mes 3 ans.
    J’espère que tout cela me permettra de me remettre sur pied. Car je suis un peu au fond du trou pour le moment..

    Sophie.

    J'aime

    • Bonjour,

      Merci pour votre témoignage.
      Courage pour les douleurs que la séance a provoqué, elles devraient se dissiper et ensuite vous devriez vous sentir mieux. C’est un travail sur le long terme, même si souvent il n’y a qu’une ou deux séances maximum. Si vous voulez, vous pouvez nous dire comment s’est passé la séance pour votre fille, car je ne saurais pas dire comment ça se passe pour les enfants.

      La lumière effraie les vampires.

      J'aime

      • Merci pour les encouragements.

        Pour ma fille je lui avais déjà fait faire une séance quand elle était encore bébé.

        Il lui a trouvé 2 événements marquants pendant sa vie utérine
        La réaction je ne me souviens plus.

        Mais je reviendrai avec plaisir vous raconter le déroulement de la prochaine séance.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s